French Touch – Choc Thermique

 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le choc thermique hivernal ne se vit pas seulement à l’extérieur. Pour moi, le plus grand challenge thermique a été de survivre dans le métro surchauffé l’hiver… Ou comment passer de -20° dehors à +30° dedans… sans enlever son manteau !!

Et oui car l’hiver, c’est bien comme ça qu’on reconnait un Français (ou n’importe quel autre étranger) : c’est le seul qui enlève ses douze couches de vêtements à l’intérieur. Sûrement parce que son corps n’est pas encore anesthésié et qu’il perçoit toujours les différences de températures…

 

il fait chaud dans le métro

Cours de langues

 

Je me rends compte qu’ici je parle beaucoup de moi, mais finalement assez peu de mon expérience québécoise, de ce que j’y ai découvert. C’est dommage ! Donc je vais essayer de remédier à ça dans les prochains posts. On commence par la langue. Le français, certes, mais pas le « français de France » qu’on utilise ici.

Je vous vois venir, hé bien non… Pas de caribou ou de tabernacle dans ce post ! On va essayer de sortir au contraire des sentiers battus pour découvrir d’autres facettes de ce langage fleuri ! :)

 

faire ses courses

 

faire les boutiques baskets

 

fête d'anniversaire

 

 

garer sa voiture

 

 

ça m'a énervé

 

quel connard ce type

 

(oui bon c’est une sélection hein… on dit bien d’autres choses encore ! si il m’en vient d’autres peut être que je ferai une autre note. Vous pouvez bien sûr faire des suggestions!)