Les joies de la chaternité (1)

Oui bien sûr, adopter un chat c’est pas comme avoir un enfant. Mais en y regardant de plus près, on peut quand même voir quelques similitudes…

 

1) Dire adieu aux grasses matinées

2) Parler de son enfant/chat en permanence

(comment ça, les histoires de caca de Chatou n’intéressent pas les autres personnes ?)

 

 

3) Transformer son salon en terrain de jeux

(bonus pour les parents de bébé chats : en plus des deux millions de jouets, tu décores aussi ton salon avec trois milliards de tonnes de poils de chat. Et aussi, probablement que tes plantes vont se faire grignoter)

 

4) Passer des heures à le regarder d’un air béat

 

D’autres joies de la chaternité à suivre…

2 réflexions au sujet de « Les joies de la chaternité (1) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>